Hello Guyz,

 

Vous êtes à la recherche de conseils et de bon plans pour investir dans l’immobilier ? Vous avez déjà dû jeter un coup d’œil à ma chaîne YouTube ou mon blog. Vous savez que j’ai placé une partie de ma fortune dans des biens locatifs et que j’en tire une rente importante tous les ans. L’immobilier occupe un place clé dans la construction de ma fortune personnelle. Mais avant d’en arriver là, j’ai, moi aussi, commencé avec presque rien. Je sais que tout coup de pouce est le bienvenu. C’est pourquoi je voulais consacrer un article à toutes ces aides dont vous pouvez bénéficier pour investir dans votre première propriété. Il en existe de nombreuses, et elle peuvent vraiment vous aider à vous lancer. Alors, jetons-y un coup d’œil !

 

Les Prêts à Taux Zéro (PTZ)

Elle est destinée aux ménages à revenus modestes et peut financer jusqu’à 40% du prix du logement. En fonction des quartiers, vous pouvez en bénéficier pour acheter du neuf et/ou de l’ancien. Il se rembourse en différé, après le prêt principal que vous prendrez en parallèle. Renseignez-vous sur les plafonds de ressources : ils sont assez larges et vous êtes probablement concerné !

Bon à savoir : le PTZ est considéré comme de l’apport personnel.

 

Les aides sociales : l’Aide personnelle au logement, l’Allocation de logement familial, l’Allocation de logement social.

Encore une fois, c’est une aide conditionnée à des plafonds de revenus, pour un premier achat de résidence principale. Les conditions sont plus strictes que pour le PTZ. Elles ne sont par exemple versées que pour des achats dans l’ancien, sur certains secteurs. Dans tous les cas, elles sont reçues pour aider à rembourser un crédit. Cela vaut le coup de faire un tour dans votre CAF pour demander un dossier.

Bon à savoir : les aides ne sont pas cumulables entre-elles.

 

Le Prêt conventionné (PC) et le prêt à l’accession sociale (PAS)

On ne pense pas toujours à ces deux options car leurs taux sont souvent moins intéressants que ceux du secteur bancaire classique. Néanmoins, les frais annexes sont souvent moins élevés car plafonnés. Les banques qui les offrent ont signé une convention avec l’Etat. Sous conditions de revenus, vous pouvez emprunter jusqu’à la totalité de la somme nécessaire pour acheter votre première résidence principale ou financer des travaux d’amélioration.

Bon à savoir : le PC peut se cumuler avec un PTZ et les autres aides sociales, mais il existe des limitations en fonction des zones.

 

Le prêt Action logement (anciennement 1% Logement)

Ce prêt est une aide de votre employeur s’il cotise au fonds de participation des employeurs à l’effort de construction. L’entreprise dispose d’un budget à répartir entre tous les collaborateurs, en fonction de priorités qu’elle choisit : locatif, ancien ou neuf, travaux de mise en conformité… Il n’y a pas de conditions de ressources, mais rien ne garantit que vous en bénéficierez. C’est votre boîte qui décide, autant lui demander directement comment ça se passe.

Bon à savoir : le taux actuel est plutôt 1,5% que 1%.

 

Les aides spéciales pour les jeunes

Pour les banques, les jeunes actifs sont des clients intéressants car leurs besoins vont évoluer avec le temps. Ils sont donc prêts à offrir des rabais lors de la signature d’un emprunt ou d’un PTZ.

Les collectivités locales comme les villes ou les départements proposent des plans d’aides pour l’accession à la propriété. A Lyon, on peut citer le Plan 3A par exemple.

Bon à savoir : si vous êtes fonctionnaires, votre mutuelle peut vous aider à garantir un prêt. Un vrai coup de pouce quand on démarre dans la vie active !

 

Et vous, avez-vous pu bénéficier de ces aides pour acquérir votre logement ? En connaissez-vous d’autres ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous !

 

Par | 2018-10-17T17:39:47+00:00 septembre 19th, 2018|Emprunt et financements, Immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire