Les RISQUES de l’INVESTISSEMENT IMMOBILIER en 2019 ! 🚹

Hello guys,

 

Pour vous qui avez dĂ©jĂ  sautĂ© le pas, qui avez osĂ© entreprendre et lancer votre premier projet immobilier. Rechercher un bien immobilier, faire une demande de crĂ©dit, activer la mise en location, honorer les mensualitĂ©s de remboursements, vous avez sĂ»rement dĂ©jĂ  rencontrĂ© vos premiers obstacles. Je voulais m’adresser aujourd’hui Ă  tous ceux qui sont rentrĂ© dans le dur de l’entrepreneuriat et de l’investissement, ceux qui se posent des questions sur leur rĂ©ussite, et qui doutent. J’ai envie de vous dire : persĂ©vĂ©rez ! Vous ĂȘtes sur le bon chemin.

 

Quand je parle de mon business immobilier, j’ai souvent la mĂȘme rĂ©action : l’apprĂ©hension. Cela paraĂźt fou au gens que j’investisse des sommes d’argent aussi importantes, que j’ai autant de prĂȘts immobiliers en cours, et autant de biens en gestion locative. Ils me parlent des risques qui pourraient ruiner mon patrimoine immobilier. J’ai tout eu : l’incendie, le dĂ©gĂąt des eaux, les impayĂ©s de loyers, la vacance locative, le crĂ©dit immobilier de trop, la bulle immobiliĂšre qui fait perdre toute sa valeur Ă  mon patrimoine, 
 de quoi ne plus dormir la nuit ! Et pourtant, sortir avec sa voiture est bien plus risquĂ© qu’investir dans la pierre. Pour moi, ces pensĂ©es sont irrationnelles. Elles viennent dans la tĂȘte des gens dont la seule expĂ©rience immobiliĂšre est l’achat d’une maison, comme rĂ©sidence principale. Ils ont fait une demande de prĂȘt dans leur vie, dans laquelle ils ont investi toute leur capacitĂ© d’emprunt et leur capacitĂ© de remboursement. Dans cette configuration, le montant de l’investissement est forcĂ©ment monstrueux ! L’acquisition d’un bien immobilier et l’endettement sont donc pour eux synonymes de sacrifice et de mise en danger. La location meublĂ©e est une toute autre logique d’investissement immobilier.

 

Vous savez quoi ? Ces risques immobiliers et locatifs existent, mais ils ne sont pas une fatalitĂ©. Ils ne doivent pas vous empĂȘcher d’agir. Qui entreprend rien, n’a rien. Ressaisissez-vous, restez focus sur vos objectifs de rentabilitĂ© locative, travaillez votre mindset et Ă©loignez-vous des esprits nĂ©gatifs. L’immobilier reste l’une des valeurs les plus sĂ»res, malgrĂ© tout ce qui peut arriver. Le retour sur investissement est quasi garanti.

Ne vous focalisez pas sur les problĂšmes, mais trouvez des solutions. Une catastrophe naturelle, un incendie, une inondation ? Vous avez des assurances type multirisque habitation pour vous protĂ©ger. Pourquoi perdre de l’énergie et du temps Ă  se faire du souci pour un risque qui est couvert pour une souscription simple ? Concentrez-vous sur la gestion locative de vos biens et la production de valeur ajoutĂ©e pour vos clients. C’est en amĂ©liorant votre service que vous allez optimiser votre rentabilitĂ© et dĂ©gager des revenus locatifs additionnels pour prendre des assurances.

MĂȘme chose pour les loyers impayĂ©s. Durant votre vie d’investisseur, vous allez au moins loger un mauvais payeur, peut-ĂȘtre plus selon les ressources des locataires. Et ce n’est pas un drame !  Si vous utilisez les bonnes stratĂ©gies, comme la diversification de votre patrimoine, votre matelas financier, une garantie locative (cautionnement) ou la garantie loyers impayĂ©s, vous pourrez dormir tranquille.

Quant au risque de bulle immobiliĂšre, il ne tombe jamais sur le marchĂ© immobilier comme ça, du ciel sans prĂ©venir. Il est vrai qu’une crise peut faire varier le prix de l’immobilier entre 20 et 30%. Malheureusement, rien Ă  faire pour s’en prĂ©munir, si ce n’est prendre quelques dispositions si vous sentez le vent tourner cĂŽtĂ© achat-revente. Par contre, cĂŽtĂ© marchĂ© locatif, il faut savoir que le montant des loyers est trĂšs peu volatil en France, surtout dans les grandes villes et en Ile de France. Si vous dĂ©tenez le bien immobilier, que vous ĂȘtes loueur en meublĂ©, que vous faites de la location saisonniĂšre, vous ne risquez pas la faillite contrairement Ă  ce qu’on a pu vous dire. Nous sommes censĂ©s traverser une “grave crise Ă©conomique” en ce moment, les programmes immobiliers, la construction de logements neufs, ne s’arrĂȘtent pas pour autant. La demande locative reste forte. J’ai moi-mĂȘme rĂ©ussi Ă  m’enrichir grĂące Ă  l’investissement immobilier locatif, quelle meilleure preuve ?

 

PropriĂ©taire-bailleur, ce que je veux dire, c’est qu’il y a toujours des solutions. Optimisez votre gestion de patrimoine, anticipez les risques (notamment la perte de revenus fonciers) qui pourraient affecter vos rendements locatifs grĂące Ă  la souscription d’une assurance. Faites un calcul de rendement pessimiste et prĂ©voyez un solide matelas pour ne pas ĂȘtre surpris par un imprĂ©vu. C’est en vous focalisant sur la rĂ©solution des problĂšmes dans une perspective patrimoniale, et non les problĂšmes en eux-mĂȘmes, que vous allez surmonter tous les obstacles. L’investissement locatif reste un placement trĂšs avantageux, soyez-en sĂ»r. Je vous encourage Ă  ne jamais jeter l’éponge et Ă  persĂ©vĂ©rer malgrĂ© les Ă©preuves. La rĂ©compense de votre libertĂ© financiĂšre est au bout.

 

Partagez votre expĂ©rience en projet d’investissement en commentaires ! Qu’est-ce qui vous fait peur et vous empĂȘche d’investir ou vous fait abandonner vos projets d’investissement immobilier ? Est-ce un risque locatif en particulier, un risque immobilier en gĂ©nĂ©ral, une carence locative ?

 

Suivez-nous sur Facebook, Instagram et YouTube ! Abonnez-vous Ă  notre newsletter pour recevoir de nos nouvelles !

 

A bientĂŽt !